Basile STARYNKEVITCH

pour les recruteurs:

Je suis intéressé par tout emploi de nature extrêmement technique (pas managériale) en région parisienne -ou même en province; voire en zone Euro- (à condition que le télé-travail partiel y soit pratique courante : j'ai une pièce qui me sert de bureau à la maison, et les transports en commun franciliens se dégradent de plus en plus; ma tendre épouse a un cabinet de psychothérapeute dans notre maison et sa patientèle n'est pas délocalisable). Ce pourrait même (dans des conditions à discuter) être un CDD de 11 à 24 mois (éventuellement même un 4/5-ème de temps), ou bien même quelques missions de quelques trimestres en EURL ou en freelance. Voici mon CV en anglais. Je cherche un travail technique -sous Linux- qui fait sens pour moi (avec un poids bureaucratique réduit, une charge technique intéressante, et un management vertueux et intelligent, et pas seulement érotique -au sens de Bataille- ou hormonal) où j'ai encore la permission, la possibilité et le temps d'apprendre (des choses en informatique, y compris techniquement et même scientifiquement - notamment en Machine Learning, Artificial Intelligence, Big Data, Data Science, Cloud Computing, Web technologies, Distributed Computing, Cybersecurity, Program analysis, Software Engineering, Open source software, etc...) puis d'appliquer (en codant, au profit de mon employeur ou client) ce que j'ai appris, tout en discutant -au moins une ou deux heures une ou quelques fois par semaine- techniquement (et pas seulement administrativement) avec mes collègues (ou des clients). Essentiellement, je suis un geek et fier de coder (mais souhaitant pouvoir parler techniquement de mon code) donc contactez moi par courriel vers basile@starynkevitch.net.


An english version (more technical, less political) of this (mostly French) page (on starynkevitch.net/Basile/index.html) is available. The technical content would be similar, but the political or philosophical opinions are only expressed in French here, since my English skills are not good enough for that. Most of this web page is food for thought. English readers might use Google translate to understand most (but not all) of its contents, then perhaps send an email to me with further questions about it. But then please bear in mind that my native language is French, not English.

La plupart de cette page -plus philosophique et politique que technique- est en français. Les hyperliens y sont soigneusement choisis et méritent votre attention. Dans un document papier, ils seraient souvent des références bibliographiques (vers du contenu qui pourrait être payant, propriétaire, temporaire, ou même en anglais ou d'autres langues) ou des notes de bas de page. Cette page est volontairement à l'opposé des réseaux sociaux. Mon but, en écrivant puis améliorant cette page souvent mise à jour, est de provoquer le débat (trop souvent absent ou trop focalisé sur des détails à mon avis sans importance), diffuser des idées auxquelles je tiens, vous fournir de la matière à penser, faire sourire, croiser des points de vues, souligner des faits trop oubliés, faire évoluer vos opinions comme les miennes, susciter la contreverse, croiser le fer sur des points de vues variés, jouir de ma liberté de penser et d'exprimer des opinions. J'ai réussi si vous parlez un peu de cette page (même négativement) autour de vous, si elle vous fait réfléchir ou rigoler, ou si vous la partagez informatiquement, ou si vous m'envoyez un mél (pouvant être critique, mais si possible constructivement) à son propos. J'ai échoué quand elle vous laisse totalement indifférent. Pour les références ou les textes en anglais, on peut être aidé par Google Translate pour les comprendre en partie (mais Traduttore, traditore est surtout vrai pour les traductions automatiques). Pour suivre malgré tout quelques hyperliens périmés, on pourrait peut-être tenter d'utiliser web.archive.org.

Partner Search for ICT16-2018 H2020 European call for proposal (collaborative research project idea). We got funded and the DECODER project did start in 2019.

Introduction à la session Techniques de programmation web à l'état de l'art du 28 juin 2016: transparents en starynkevitch-osis2016.pdf

exposé Divagations autour du logiciel libre... pour Ingénieurs sans Frontières (réunion du samedi 28 mars 2015, ENSTA, Palaiseau).

Qui suis-je?   :   photo Basile Starynkevitch oct. 2019   photo oct. 2019 par Matthieu Starynkevitch

Intérêts informatiques

Mon principal centre d'intérêt (depuis mon DEA en 1985) est dans les systèmes réflexifs et persistents à base de connaissance. Scientifiquement, mon dada demeure l'intelligence artificielle générale (ou forte) et l'introspection, notamment artificielle, et déjà abordée dans ma propre thèse. Je serais probablement retraité avant 2024 et avec bonheur (je n'aurais plus aucun financement à chercher constamment!) et j'espère alors me consacrer pleinement à ce centre d'intérêt, inspiré par l'exemple de mon maître à penser J.Pitrat (et aussi par mon défunt père) qui durant sa retraite continue de coder un système logiciel novateur. Je veux développer durant une décennie au moins, si Dieu m'en donne la force, du logiciel libre, inspiré de mon Bismon actuel et aussi de CAIA, autour de ces idées. J'ai déjà commencé à travailler, sur mon temps libre chez moi, sur RefPerSys, voir du code sur gitlab.com/bstarynk/refpersys et un brouillon de rapport (en anglais) sur refpersys-design.pdf à ce sujet.

Je m'intéresse aux compilateurs et aux langages de programmation. Mais ça me passionne moins (même si ça me nourrit). J'ai hérité cet intérêt de mon père défunt Dimitri (inventeur du langage PAF sur la CAB500, similaire au Basic en 1958). Le savoir-faire en compilation est toutefois indispensable pour l'IA.

Les systèmes à base de connaissances et les systèmes reflexifs m'intéressent beaucoup. La méta-programmation me parait pertinente et trop peu utilisée. Je pense qu'il faudrait fournir beaucoup de connaissances déclaratives aux ordinateurs (y compris des métaconnaissances pour les utiliser). Les traitements symboliques m'intéressent, mais le calcul numérique m'ennuie. Les systèmes Maciste/Caia de J.Pitrat et Tunes me paraissent prometteurs. Je recommande le dernier livre de J.Pitrat Artificial Beings, et son blog. Voici (avec sa permission explicite) l'archive caia-su-24feb2016.tar.bz2 de son système CAIA (sous licence GPL). Je suis membre de l'AFIA.

J'utilise beaucoup les logiciels libres (et j'y contribue) ou opensource (voir aussi l'APRIL et l'AFUL). J'utilise Linux depuis la version 0.99.15 du noyau (1993?) (lire aussi ceci et ça puis ces pages). Je m'intéresse à Android. Je pense que le logiciel libre va avoir de plus en plus de succès, en particulier parce que l'espèce humaine est incapable de manager/gérer le développement logiciel (le management ne peut pas exister). Seul le mode organique de développement communautaire de logiciel libre va être capable de produire des logiciels de plus en plus complexes ou importants. Je suis membre de l'APRIL et de l'AFUL.

Je suis intéressé par les langages de programmation; je connais évidemment C, Java, C++ (que je déteste et qui est le Cobol actuel, donc inadapté à tout), Scheme, CommonLisp, Smalltalk. J'aime beaucoup Ocaml. Les langages de scripts sont souvent intéressants (sauf Tcl - Ousterhout y fait l'hypothèse fausse qu'un script reste petit), par exemple Ruby (et Ocaml).

Les langages de balise XML (notamment avec DocBook) et les formateurs de texte Lout et LaTeX me paraissent adaptés pour produire des documents. Je voudrais essayer d'utiliser Patoline. Je ne connais pas Word (et il faut énormément de temps pour l'apprendre, notamment connaître les astuces pour y contourner les nombreux bogues).

La méta-programmation, c'est à dire la génération automatique et dynamique de programme (à partir d'une représentation de plus haut niveau) est une approche intéressante (mais trop peu utilisée) pour beaucoup de problèmes.

La gestion automatique de la mémoire par un ramasse-miettes me parait presque toujours indispensable. Gérer la mémoire à la main (comme en C et C++) est une perte de temps pour le programmeur comme pour la machine. Quand je suis obligé de coder en C un programme non trivial, j'y utilise le ramasse-miettes conservatif de Boehm ou bien j'y incorpore un ramasse-miettes comme dans Qish.

J'ai fortement contribué à lancer les projets GlobalGCC et OpenGPU pour financer mes travaux sur GCC

Professionnellement, j'ai été l'initiateur du projet européen POESIA (Public Opensource Environment for a Safer Internet Access) IAP-2117, de janvier 2002 à janvier 2004. Voir poesia-filter.org.

Publications Récentes

Voici quelques papiers ou transparents récents:


Contributions logicielles

Comparaison (en anglais) des temps de compilations de GCC sur 2 ordinateurs de bureau.


Divers

images

Un poster dans mon bureau (au CEA/LIST) à la fenêtre: recto, SVG (en PDF), et verso, SVG (en PDF).

Voici une photo de moi prise le 28 septembre 2002: Basile Starynkevitch sept.2002.
Mon fils Matthieu a publié (il est photographe), avec mon accord, une photo plus récente (décembre 2016) de moi au téléphone.

J'ai hâte d'arriver à la retraite pour me consacrer probablement à RefPerSys, un projet de recherches (sur mon temps libre, avec des amis) en AGI (ou la bonne vieille IA symbolique selon le mot de mon maitre à penser Jacques Pitrat qui nous a quitté en octobre 2019) sous licence GPLv3+

croyances

Ma paroisse est Saint Jean le Théologien (à Meudon). Je suis idéaliste, car je crois à la suprématie des idées sur la matière; les idées sont à mes yeux plus importantes que les gens qui les portent; la science (mue par la combinaison des pulsions de vie et la pulsion épystémophilique) devrait devenir bien plus ouverte.

Je suis personaliste plus encore qu'adepte relatif d'un certain capitalisme à la française; et le réchauffement climatique me préoccupe fort: le nucléaire civil français est pourtant un excellent moyen de lutter contre, n'en déplaise à Merkel, qui, par sa folle décision de fermer les centrales allemandes pour les remplacer par une production carbonée d'électricité, a accru mes difficultés asthmatiques et celles de ma descendance: même avec Fukushima ou Tchernobyl, la pollution tue bien plus d'Européens que le nucléaire civil, et il existera des solutions techniques pour diminuer la dangereuse nocivité, pourtant fort locale, des déchets nucléaires (alors que d'autres déchets ultimes, produits en bien plus grande quantité, sont aussi dangereux pour la santé humaine). Je souhaiterais, chez nos décideurs politiciens, nos entrepreneurs et nos managers, un peu plus de vertu (ce mot est malheureusement devenu has been, maintenant c'est devenu un gros mot en situation professionelle, y compris la mienne, où, comme ailleurs, l'argent est roi, mais la vertu comme les idées, même scientifiques, y sont politiquement incorrectes).

généalogie

Sokrates Starynkevitch (ou Starynkiewicz ou en russe Сократ Иванович Старынкевич) est mon ancêtre direct (grand5 ?-père paternel). Les défunts: Dimitri Starynkevitch fut mon père, et son épouse, Ludmila Akhimoff fut ma mère. Elisabeth Tkatschenko fut ma sœur aînée.

quelques perles de chefaillons

Voici quelques perles entendues, mais reproduites ici hors contexte, proférées par des chefaillons (petits ou grands) subis durant ma carrière. Ils se reconnaîtront peut-être, mais mieux vaut en rire (en rire jaune?) qu'en pleurer.... :

Il y a sûrement des sites ou web-forums de perles de chefs. Leurs auteurs sont libres d'y ajouter celles-ci. Moi, j'ai la flemme...

litige

Je suis, depuis mai 2018, toujours en litige avec le ministère public concernant une contravention automobile reçue en dépit du bon sens (où la puissance publique donne, à tort, à ma vieille voiture Ford Fusion un don d'ubiquité, qu'elle n'a tristement pas). Je rêve, sans y être arrivé en août 2019, d'être cité à comparaître devant le tribunal de police compétent (à Nanterre). Détails croustillants, mais m'agaçant, ici. Le téléphone de l'officier du ministère public compétent (à Nanterre) est 01 4119 2895 mais difficile à joindre. J'ai été saisi le 20 août 2019 d'un montant de 375€ + 37.5€ de frais financiers. Tout conseil pratique est bienvenu (ce litige semble trop modeste pour un avocat, mais j'ai la faiblesse d'être affectivement attaché aux principes généraux du droit, à la démocratie française, et je veux malgré tout faire reconnaître mon bon droit et la position abusive du ministère de l'intérieur). Je me suis donc présenté, en toute naïveté, au tribunal de police de Nanterre ce 26 août 2019, et en toute candeur j'ai souhaité montrer et faire signer ceci mais j'ai été reçu comme ça par un personnel pressé (dont le salaire évolue, tout comme le mien, moins que l'inflation...) mais fort courtois, me renvoyant comme je le préssentais d'un bureau à l'autre, m'expliquant à qui mieux mieux que je ferais bien de laisser tomber... Toutefois, mes quatre et défunts grand-parents, émigrés, tous Russes Blancs, ont, tout comme feu mon bien-aimé beau-père, volontairement choisi la France comme pays hôte pour sa devise: Liberté, Égalité, Fraternité, devise à laquelle je suis, peut-être trop naïvement, sentimentalement toujours très attaché...


PS. Il est facile d'avoir un site web (pour quelques euros par mois). On trouve facilement des éditeurs HTML et certains, dont Bluefish ou Emacs sont libres et facilement utilisables dès qu'on connait quelques rudiments de HTML5 (par exemple ici). Mais il faut être persévérant pour le mettre régulièrement à jour. D'autre part, une adresse de courriel (en SMTP) décente et non-anonyme (avec son prénom et nom usuels), semblable à Alan.Turing@fake.email, coûte tout au plus quelques euros par mois (et nettement moins si on veut juste un alias) chez Gandi (en France) ou protonmail (en Suisse) ou ailleurs, et semble gratuite chez gmail.
Cette page HTML5 est éditée sous Emacs. Je suis légalement le directeur de la publication et l'auteur et techniquement le webmestre de cette page http://starynkevitch.net/Basile/index.html, mise à jour (assez souvent) en 2019.
Cette page est sous Creative Commons License licence CC-BY-SA 4.0 et © Basile Starynkevitch 2019.

Quand je serais mort, aidez s'il vous plait mes ayants-droits à y mentionner brièvement, ici même, mon décès. Avant ça, vos remarques constructives sont bienvenues, de préférence par courriel vers basile@starynkevitch.net, que je consulte fort souvent et en général plusieurs fois par jour.


Basile STARYNKEVITCH, 92340 Bourg La Reine, France.

Valid HTML 4.01 Transitional